PARENTS AUJOURD'HUI

Parents, cette page concernant Babillages est à vous ! Envoyez-nous vos commentaires sur nos activités, vos appréciations, vos photos pour qu'ils soient publiés ici.

Le 26 Février 2011


Il y a un an, mon fils Ruben arrivait au monde dans la joie, l’émerveillement. La folie des préparatifs à peine terminée … la fatigue et la panique ! J’étais pourtant sûre d’être prête puisque cet enfant était désiré depuis longtemps, la grossesse s’était formidablement bien passée et il n’y avait aucun doute sur la solidité de notre couple et l’amour que nous portions à notre enfant.


Pourtant, une grande anxiété s’est emparée de moi avant même d’être sortie de la maternité. Comment fait-on ?  Est-ce normal ? Serai-je à la hauteur ? Quelles épreuves nous attendent ?

Bon, mais vers qui me tourner ?


Les grand mères sont formidables mais les choses ont changé (portage, éducation sans fessée, bébés plus stimulés …)

Les livres parlent de généralités mais ne suivent pas l’évolution de l’enfant et pour moi, anticipation peut signifier appréhension. Internet est peu fiable, à mon avis, surtout les forums où personne ne corrige les dérives des autres mamans. Les maternelles sur France 5 : quelle chance si le sujet du jour vous concerne !


Je me suis donc tournée vers « Babillages ». Chaque semaine, je faisais ma liste de questions et j’attendais cette réunion avec impatience. Chaque fois je revenais avec des réponses concrètes, précises et adaptées puisque, avec le temps,  les animatrices nous connaissent, moi et mon bébé. D‘autres mamans faisaient part de leur vécu et prouvaient que mes inquiétudes étaient légitimes et qu’il y avait des solutions. Les animatrices recadrent les choses si nécessaire, mettent l’accent sur l’essentiel, écoutent, mais aussi observent et rassurent sur l’enfant. Tout cela se passe dans une ambiance détendue, sans tabou, avec la possibilité d’allaiter, de changer son enfant et, chose rare, les bébés ont le droit de pleurer (les mamans aussi d’ailleurs !). Je sortais toujours apaisée, du moins pour quelques heures, et de semaine en semaine, grâce aussi aux progrès de mon fils, j’ai pu faire face à ma maternité et atténuer la transmission de mes angoisses vers mon fils.


                                                                               Christelle


201502_Babillages-Témoignage
Site with XWebDesignor  By www.neutssoftware.com